Skip navigation

Richard Martineau a posé la question suivante sur son blogue: L’impôt ou la dette?

Baisser les impôts ou diminuer la dette c’est pour la réputation…vous savez les think tanks et ou les lobbys polarisent et jugent un gouvernement sur ces chiffres sans brosser un portrait de toutes les taxes et impôts direct et indirect qu’un citoyen paie, car ceux qui profitent des garderies à 7$ économisent des milliers de dollars, tandis qui ceux qui ne profitent pas de ce genre de service se font littéralement égorger par le fisc…

Pour ma part ce qui importe c’est qu’il y ait de l’équité fiscale. Il faut donc user de mesures quasi chirurgicales qui permettront de diminuer le fardeau fiscale de ceux qui paient en trop. Où sont les philosophes de l’impôt ? C’est-à-dire les fiscalistes, ceux, qui pourraient rendre plus raisonnable et plus rationnelle les revenus du gouvernement.Les démagogues qui affirment que 41 % des électeurs ne paient pas d’impôts oublient de mentionner quelle est cette proportion dans les autres provinces. C’est un fait que le Québec a la dette la plus importante par rapport à sa richesse collective,tandis que pour les impôts c’est moins évident.

Ce n’est donc pas un choix binaire c’est une révolution fiscale qu’il faut mettre en oeuvre. Comment appliquer le principe d’utilisateur payeur et celui de justice sociale.Saviez-vous qu’en Finlande les billets de contraventions sont proportionnelles au revenu!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :